20 ans de Léman Sans Frontière à Lausanne

20 ans de Léman Sans Frontière à Lausanne

20 ans de Léman Sans Frontière à Lausanne 4000 3000 Virginie DUBY-MULLER

Vingt ans de Léman sans Frontière :
une véritable success story franco-suisse

IMG_3577Alors que l’association touristique franco-suisse Léman sans Frontière (LSF) fête son vingtième anniversaire, ses membres totalisent plus de 200 millions de visiteurs durant cette même période. Un fait digne d’éloges car aussi rare que réussi entre deux pays qui devraient plus souvent œuvrer ensemble.

Forte actuellement de 41 sites touristiques, culturels, de loisirs et de transports, l’association LSF compte des ténors parmi ses heureux élus dont, notamment : le Château de Chillon, la Maison Cailler, la Fondation Pierre Gianadda, le Musée Olympique, le Musée international de la Croix-Rouge, la Compagnie de Navigation sur le lac Léman (CGN) ou encore l’Usine d’embouteillage de l’eau minérale naturelle d’Evian, la cité médiévale d’Yvoire et son Jardin des Cinq Sens.
Petits ou grands, tous les adhérents louent la valeur de ce groupement qu’ils jugent atypique et nécessaire, sympathique et efficace.
Tout a commencé à l’initiative de deux sites : Moléson-sur-Gruyères et le Swiss Vapeur Parc au Bouveret désireux d’associer leurs efforts promotionnels. Leur idée : se recommander mutuellement à leurs visiteurs respectifs. Au vu du succès de la distribution croisée de leurs prospectus et des échanges de visiteurs, d’autres institutions touristiques les ont bientôt rejoints.
L’effet de masse aidant, leur ambition a pris de l’ampleur. Au point que Léman sans Frontière a joué la carte Internet dès les tout débuts du web, entre autres recours à des technologies fraîchement écloses. Elle continue aujourd’hui en participant au projet franco-suisse mobi-leman, une application mobile de dernière génération pour encourager l’itinérance touristique dans la région lémanique.
«Avoir réussi à réunir d’abord, fédérer ensuite et attacher enfin, par des liens amicaux, des prestataires aux intérêts et aux domaines si différents relève d’un petit miracle», précise volontiers Pierre-André Briguet, secrétaire général de l’association depuis toujours. Mais sa fierté réside ailleurs : «Notre exemple dans la durée prouve que des collaborations transfrontalières fortes peuvent exister ! Autour de l’historique “territoire de paix” de la région du Léman, notre organisme fonctionne, profite à ses membres, favorise des interactions et la croissance de chacun.»
Pascal Broulis, Conseiller d’Etat vaudois, Président de la coordination régionale Interreg suisse et vif partisan de l’initiative de Léman sans Frontière, va dans le même sens : «Dans notre région caractérisée par la force des relations transfrontalières, il nous appartient de montrer de manière claire et lisible les bénéfices et les richesses, tant économiques que culturelles, qu’apportent ces flux, tant en Suisse qu’en France. Il convient de saluer le travail de LSF qui, par la promotion de plus de 40 sites franco-suisses, contribue, à son niveau, à cette ouverture qui coïncide très justement avec l’esprit d’Interreg, au rayonnement du territoire lémanique et au rapprochement de nos deux pays.»
Virginie Duby-Muller, Vice-Présidente du Conseil Départemental de la Haute-Savoie et Présidente du Conseil du Léman, renchérit: «Il est vrai que, par les nombreux projets transfrontaliers élaborés depuis le début des années 2000, LSF illustre, de façon concrète et exemplaire, les démarches touristiques franco-suisses impulsées ces dernières années.»
En effet, à plusieurs reprises, l’association a bénéficié de fonds provenant d’Interreg et du Conseil du Léman pour ses projets innovants. Mais elle vole depuis longtemps de ses propres ailes. La cotisation annuelle d’adhésion (7’000 francs suisses) couvre les frais du bureau administratif et le financement de ses actions promotionnelles standard. Parmi celles-ci figurent : son guide annuel (350’000 exemplaires), ses sets de tables (1’000’000 d’exemplaires), son site Internet (350’000 pages vues/an) et sa participation à une dizaine de salons touristiques internationaux.
Les responsables de Léman sans Frontière se disent fiers d’avoir pu contribuer à l’essor du tourisme dans la région lémanique. A moyen terme, ils entendent, selon Philippe Benoît, président de LSF et directeur des Mines de sel de Bex : «Accroître la notoriété de l’association, au point de faire de LSF le réseau incontournable des sites touristiques franco-suisses.»

Dans la presse

LaTele.ch

http://www.latele.ch/play?i=59091

Bluewin

https://www.bluewin.ch/fr/infos/ge—vd/region_geneva/2016/4/12/leman-sans-frontiere–lsf—exemple-de-reussite-tr.html

24 heures

http://www.24heures.ch/vaud-regions/Suisse-et-France-ne-font-qu-une-autour-du-Leman/story/10930858

HTR

https://www.htr.ch/actualites/leman-sans-frontiere-veut-devenir-un-reseau-incontournable-42830.html

Le Nouvelliste

http://www.lenouvelliste.ch/articles/valais/chablais/exemple-de-collaboration-franco-suisse-523082

Radio Chablais

http://www.radiochablais.ch/infos/?articleid=61187&alias=leman-sans-frontiere-souffle-ses-20-bougies-en-2016

Au fil de l’info

http://www.aufildelinfo.com/actualites-provence-cote-d-azur/200-millions-de-visiteurs-en-20-ans-pour-les-41-sites-de-l%C3%A9man-sans-fronti%C3%A8re-2016-04-13/

 

Dauphiné Libéré

http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2016/04/12/200-millions-de-visiteurs-en-20-ans-pour-les-41-sites-francais-et-suisses-de-leman-sans-frontiere

https://twitter.com/ledauphine?lang=en

    Sujet
    Votre message

    Député & conseiller départemental de Haute-Savoie

    Permanence parlementaire

    7 place de la Libération BP59
    74100 Annemasse
    Tél. +33 (0)4.50.80.35.02
    depute@virginiedubymuller.fr
    Du Lundi au Vendredi de 9h30-12h et 13h30-17h30

    Contact Paris

    126 rue de l’Université
    75007 PARIS
    Tél. 01.40.63.72.32
    virginie.duby-muller@assemblee-nationale.fr