Nouvelle tribune dans l’Opinion des Cadets Bourbon « Primaire à droite : Soigner le casting ne suffira pas ! »

Nouvelle tribune dans l’Opinion des Cadets Bourbon « Primaire à droite : Soigner le casting ne suffira pas ! »

Nouvelle tribune dans l’Opinion des Cadets Bourbon « Primaire à droite : Soigner le casting ne suffira pas ! » 1531 761 Virginie DUBY-MULLER

Source http://www.lopinion.fr/edition/politique/primaire-a-droite-soigner-casting-ne-suffira-pas-redonner-l-espoir-102069

L’alternance, quel que soit le candidat qui remplacera François Hollande à l’Elysée, ne suffira pas en 2017 pour répondre au désir de renouvellement politique. Car les Français ont bien conscience qu’il ne s’agit pas uniquement d’une question de casting. Ils veulent de l’audace sur le fond plus que sur la forme. Pourquoi Emmanuel Macron devient le chouchou des sondages à gauche à l’approche de la présidentielle ? Ce n’est non pas tant grâce à son profil de gendre idéal que parce qu’il porte différemment des solutions iconoclastes qui bousculent au sein même de sa famille politique.

Relève des idées. Il ne faut plus être enfermé dans un camp, être l’otage d’une seule doctrine. C’est tout le sens de notre groupe des Cadets-Bourbon, jeunes députés Les Républicains, élus pour la première fois en 2012. Parmi nous, il y a des tenants du gaullisme, d’une droite forte, du centre-droit ou des libéraux. Il y a des eurosceptiques et des partisans d’une Europe forte, des députés du Nord, du Sud, de l’Ouest, de l’Est, des montagnes, des îles, des villes et des territoires ruraux. Mais un objectif nous rassemble : celui de participer à la relève des idées.

Après quatre ans d’un engagement total à l’Assemblée nationale, nous souhaitons peser sur l’élection présidentielle à venir au travers de la future primaire de la droite et du centre. Non pas comme tant d’autres, plus habitués aux effets de communication qu’au travail de fond, en faisant d’un des nôtres un candidat de plus à la candidature. Nous nous y refusons. Mais en entamant un travail de fond.

Il faut changer la politique pour donner à notre démocratie le bol d’air qu’elle mérite. Le niveau d’exaspération et de défiance des citoyens augmentent

Le pragmatisme doit prévaloir dans l’approche des principaux défis du pays. Notre démarche commune au sein des Cadets-Bourbon a débouché sur une autre manière de concevoir l’action politique : nous sommes parmi les plus assidus dans l’hémicycle sans pour autant négliger nos circonscriptions car nous croyons « au terrain ». C’est la manière la plus efficace de répondre à la défiance qui s’accentue envers les partis politiques et le fonctionnement de notre démocratie. Un pays est malade lorsqu’il doute de ses dirigeants. A nous de remettre le contact humain au cœur de notre pratique du pouvoir.

Propositions. Une fois mené à son terme, ce travail fera l’objet d’une série de propositions concrètes que nous soumettrons dès le 21 septembre [jour où la liste officielle des candidats sera dévoilée, ndlr] à chacun des candidats de la primaire ayant recueilli les parrainages nécessaires pour participer à cette grande consultation démocratique. Il faut changer la politique pour donner à notre démocratie le bol d’air qu’elle mérite. Le niveau d’exaspération et de défiance des citoyens augmentent. Cette déception se traduit par une protestation radicale qui se convertit de plus en plus souvent en vote FN.

Car 2017 constituera certainement la dernière chance pour un parti de gouvernement d’incarner une nouvelle espérance. C’est à cette condition que la France pourra se réformer suffisamment pour entamer le virage de la modernité. C’est à cette condition que notre pays pourra connaître enfin une période de croissance suffisante pour tendre à nouveau vers le plein-emploi. Pour y parvenir, nous devons accompagner cette aspiration au changement dans les pratiques, les idées et les comportements. Nous avons le devoir de rajeunir l’espérance en étant le porte-voix de la jeunesse active de France.

Les Cadets-Bourbon : Damien Abad, député LR de l’Ain (36 ans), Julien Aubert, député LR du Vaucluse (37 ans), Guillaume Chevrollier, député LR de Mayenne (41 ans), Alain Chrétien, député LR de Haute-Saône (41 ans), Daniel Gibbes, député LR de Saint-Barthélemy et Saint-Martin (48 ans), Virginie Duby-Muller, députée LR de Haute-Savoie (36 ans) et Laurent Marcangeli, député LR de Corse-du-Sud (35 ans).

    Sujet
    Votre message

    Député & conseiller départemental de Haute-Savoie

    Permanence parlementaire

    7 place de la Libération BP59
    74100 Annemasse
    Tél. +33 (0)4.50.80.35.02
    depute@virginiedubymuller.fr
    Du Lundi au Vendredi de 9h30-12h et 13h30-17h30

    Contact Paris

    126 rue de l’Université
    75007 PARIS
    Tél. 01.40.63.72.32
    virginie.duby-muller@assemblee-nationale.fr