Question écrite sur le développement des formations en matière de secourisme

Question écrite sur le développement des formations en matière de secourisme

Question écrite sur le développement des formations en matière de secourisme 243 219 Virginie DUBY-MULLER

14èmelégislature

Question N° : 22391 de Mme Virginie Duby-Muller ( Union pour un Mouvement Populaire – Haute-Savoie ) Question écrite
Ministère interrogé > Affaires sociales et santé Ministère attributaire > Affaires sociales et santé
Rubrique > sécurité publique Tête d’analyse > secourisme Analyse > formation. développement
Question publiée au JO le : 26/03/2013 page : 3152
Réponse publiée au JO le : 16/07/2013 page : 7458

Texte de la question

Mme Virginie Duby-Muller interroge Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur les mesures qu’elle entend prendre à la suite du rapport du Centre d’analyse stratégique (CAS) en matière de premiers secours. Il convient de noter la faible performance de la France comparé aux autres États européens : aujourd’hui, seul un quart de la population française est formé au secourisme et donc en mesure de pouvoir améliorer les chances de survie de la victime mais aussi de réduire le risque de séquelles en cas d’urgence médicale. Ce chiffre alarmant démontre qu’il s’agit d’une question vitale. Il est donc urgent d’améliorer la santé publique à travers une meilleure responsabilisation des citoyens. Elle lui demande par conséquent ce qu’elle compte faire en la matière.

Texte de la réponse

Le ministère chargé de la santé a engagé depuis plusieurs années une politique active de lutte contre la mort subite par arrêt cardiaque. A cette fin, plusieurs actions ont été menées pour favoriser le développement de la formation de la population aux gestes de premiers secours. La loi n° 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique prévoit, en son article 48, la délivrance d’un cours d’apprentissage sur les premiers gestes de secours aux élèves des collèges et des lycées. De même, la loi n° 2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile précise dans son article 5 que « tout élève bénéficie, dans le cadre de sa scolarité obligatoire, d’une sensibilisation à la prévention des risques et aux missions des services de secours ainsi que d’un apprentissage des gestes élémentaires de premiers secours ». Le suivi de cette mesure est assuré par un comité de pilotage interministériel composé des ministères chargés de l’éducation nationale, de la santé et de l’intérieur. Lorss de la journée défense et citoyenneté, un apprentissage des gestes de premiers secours est réalisé, incluant l’utilisation d’un défibrillateur. Cette formation est dispensée par la Croix Rouge Française. En ce qui concerne la population générale, un arrêté en date du 6 novembre 2009 fixe le contenu minimal d’une initiation de l’ensemble de la population à l’utilisation d’un défibrillateur cardiaque. Cette formation, d’une durée maximale d’une heure, peut être assurée par les acteurs de la sécurité civile et les professionnels de santé.

    Sujet
    Votre message

    Député & conseiller départemental de Haute-Savoie

    Permanence parlementaire

    7 place de la Libération BP59
    74100 Annemasse
    Tél. +33 (0)4.50.80.35.02
    depute@virginiedubymuller.fr
    Du Lundi au Vendredi de 9h30-12h et 13h30-17h30

    Contact Paris

    126 rue de l’Université
    75007 PARIS
    Tél. 01.40.63.72.32
    virginie.duby-muller@assemblee-nationale.fr