Présentation à la commission des Affaires économiques de mon avis sur les crédits du projet de loi de finances pour 2023 relatifs au tourisme ​​​​​

Présentation à la commission des Affaires économiques de mon avis sur les crédits du projet de loi de finances pour 2023 relatifs au tourisme ​​​​​

Présentation à la commission des Affaires économiques de mon avis sur les crédits du projet de loi de finances pour 2023 relatifs au tourisme ​​​​​ 1151 649 Virginie DUBY-MULLER

Présentation à la commission des Affaires économiques de mon avis sur les crédits du projet de loi de finances pour 2023 relatifs au tourisme ​

Cet avis budgétaire comporte deux parties :

− une première partie consacrée à une analyse des crédits affectés au tourisme dans le projet de loi de finances pour 2023 ;
− une seconde partie thématique portant sur la dessaisonalisation du tourisme et la redynamisation des intersaisons.

Après avoir entendu une vingtaine d’acteurs du secteur, j’ai rappelé qu’après deux années particulièrement difficiles compte tenu de la crise sanitaire, le secteur du tourisme a retrouvé́ des couleurs à l’été 2022 : 35 millions de Français sont partis en vacances, soit 7 sur 10, contre 6 sur 10 en 2021.

Toutefois, le rebond de l’activité́ touristique et les dispositifs de soutien, mis en place par le Gouvernement lors de la crise du Covid, ne doivent pas faire oublier un certain nombre de difficultés auxquelles les acteurs de la filière se trouvent actuellement confrontés :

↪️ en sortie de crise sanitaire, les entreprises du secteur touristique doivent rembourser leurs prêts et notamment les Prêts Garantis par l’État. Or, elles ont également besoin d’investir pour répondre aux grands enjeux du tourisme de demain, parmi lesquels figurent, notamment, la transition écologique ou la digitalisation ;

↪️ l’inflation, et plus particulièrement la hausse des coûts de l’énergie, inquiète profondément le secteur, notamment en ce qui concerne la saison touristique d’hiver ;

↪️ enfin, la pénurie de main-d’œuvre, constatée pour les emplois saisonniers, due notamment à des difficultés de logement et un statut précaire. Cette pénurie se double d’un turnover important, conduisant certains exploitants à réduire leur durée d’ouverture ou à moduler leur offre de services durant la saison d’été 2022.

J’ai également pu constater que le tourisme français tend à se tourner vers une désaisonnalisation comme en témoigne l’essor du vélotourisme ou du thermalisme, activités qui peuvent se pratiquer en dehors des saisons touristiques classiques.

#tourisme #plf2023 #finances

    Sujet
    Votre message

    Député & conseiller départemental de Haute-Savoie

    Permanence parlementaire

    7 place de la Libération BP59
    74100 Annemasse
    Tél. +33 (0)4.50.80.35.02
    depute@virginiedubymuller.fr
    Du Lundi au Vendredi de 9h30-12h et 13h30-17h30

    Contact Paris

    126 rue de l’Université
    75007 PARIS
    Tél. 01.40.63.72.32
    virginie.duby-muller@assemblee-nationale.fr