Représentation de la région Rhône-Alpes au GLCT

Représentation de la région Rhône-Alpes au GLCT

Représentation de la région Rhône-Alpes au GLCT 500 300 Virginie DUBY-MULLER

Intervention de Virginie Duby-Muller

Conseillère régionale du Groupe UDC App.

Jeudi 28 mars 2013

Rapport N°13 .07.190

       Représentation de la Région Rhône-Alpes au groupement local de coopération transfrontalière au « projet d’agglomération franco-valdo-genevois »

      

       C’est le 28 juin 2012 qu’a été signé un des actes fondateurs du Grand Genève : la signature de la charte 2012 du Projet d’agglomération et de la convention instituant le Groupement Local de Coopération Transfrontalière (GLCT) : objet du rapport qui retient l’attention de notre assemblée aujourd’hui.

       Avec ce geste fort et solennel, les partenaires français, genevois et vaudois ont témoigné de leur volonté de coopération. Dans le prolongement de la charte de 2007 et des travaux réalisés depuis 5 ans, la charte 2012 marque un engagement politique fort. Elle livre la vision de l’organisation de ce territoire transfrontalier à l’horizon 2030.

       Depuis 2007, la volonté politique s’est affirmée, la coopération s’est renforcée et des projets ont été entrepris. La construction du CEVA est symbolique de cette volonté politique : il n’est pas juste la liaison Cornavin – Eaux Vives-Annemasse mais il permettra d’irriguer et de mettre en valeur l’ensemble du réseau ferroviaire de l’agglomération et de créer ainsi des connections régionales efficaces en matière de transports publics.

       Cette collaboration permet la mise en place de plusieurs projets clés à l’exemple du CEVA comme le lancement de grands projets urbains dont l’Etoile-Annemasse-Genève, la réalisation de nouvelles lignes de tramway, de la charte transfrontalière emploi-formation, de la cellule transfrontalière d’accueil des entreprises, de la démarche d’aménagement et de planification transfrontalière, du Projet agricole d’agglomération, des Projets stratégiques de développement, des corridors biologiques transfrontaliers.

Pour ce faire, le 28 juin dernier à côté de la charte 2012 du Projet d’agglomération franco-valdo-genevoise, ont été signés les statuts du Groupement local de coopération transfrontalière (GLCT) nouvel organe juridique qui nous intéresse aujourd’hui et qui permettra de pérenniser la gouvernance d’agglomération.

Dans les faits, depuis le 1er janvier 2013, le GLCT remplace le Comité de pilotage du Projet d’agglomération et -en tant que structure de droit public- dispose de la capacité juridique et de l’autonomie financière. La Région Rhône-Alpes y détient trois voix par le biais de son Président.

Le rapport qui nous est proposé aujourd’hui entérine cette représentation dont nous ne pouvons que nous féliciter au vu des enjeux précités.

Il importera par conséquent de veiller à ce que la Région soit toujours représentée au moins par trois membres de notre assemblée lors des assemblées et des bureaux du GCLT.

La Haute-Savoie – par sa proximité avec Genève – est le département qui comprend le plus de frontaliers, ce qui constitue une chance pour notre territoire à condition bien entendu d’être vigilant sur le respect des engagements pris. On peut ainsi regretter que Genève n’ait pas pu tenir les engagements prévus dans le cadre du projet d’agglo N°1, notamment en matière de logement. Ceci ayant eu pour corollaire d’accroître la pression foncière côté français.

En conclusion, nous ne pouvons que voter pour ce rapport qui confirme la place et le rôle de la région au sein de l’outil de gouvernance qu’est le GLCT.

Il s’agit maintenant d’en faire profiter nos concitoyens pour,  non plus vivre ensemble mais  mieux vivre ensemble dans ce bassin de vie qu’est l’agglomération franco-valdo-genevoise et qui constitue pour reprendre un de vos propos au moment de la signature de l’accord, Monsieur le Président, « la deuxième agglomération de Rhône-Alpes au vue de sa population. »

Je vous remercie.

    Sujet
    Votre message

    Député & conseiller départemental de Haute-Savoie

    Permanence parlementaire

    7 place de la Libération BP59
    74100 Annemasse
    Tél. +33 (0)4.50.80.35.02
    depute@virginiedubymuller.fr
    Du Lundi au Vendredi de 9h30-12h et 13h30-17h30

    Contact Paris

    126 rue de l’Université
    75007 PARIS
    Tél. 01.40.63.72.32
    virginie.duby-muller@assemblee-nationale.fr