Question écrite sur la hausse des prélèvements annuels sur Action Logement

Question écrite sur la hausse des prélèvements annuels sur Action Logement

Question écrite sur la hausse des prélèvements annuels sur Action Logement 243 219 Virginie DUBY-MULLER

logo AN

14ème législature
Question N° : 64633 de Mme Virginie Duby-Muller ( Union pour un Mouvement Populaire – Haute-Savoie ) Question écrite
Ministère interrogé > Logement, égalité des territoires et ruralité Ministère attributaire > Logement, égalité des territoires et ruralité
Rubrique > logement Tête d’analyse > politique du logement Analyse > Action logement. perspectives
Question publiée au JO le : 23/09/2014 page : 8000
Réponse publiée au JO le : 03/02/2015 page : 760

Texte de la question

Mme Virginie Duby-Muller alerte Mme la ministre du logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité sur les conséquences de la décision du Gouvernement, au mépris de ses engagements, d’accroître ses prélèvements annuels sur Action Logement de près de 1,5 milliard d’euros sur quatre ans.


En effet, sachant qu’en Haute-Savoie, en 2013, AMALLIA des Savoie a accordé huit millions d’euros d’aides financières à des salariés et accompagné le financement de 1 150 logements HLM pour plus de 10 millions d’euros, cette décision unilatérale du Gouvernement est catastrophique. À l’échelle nationale, ce sont ainsi plus de 120 000 logements neufs qui pourraient, faute de financements d’Action Logement, ne pas être construits dans les trois prochaines années, au détriment de l’emploi de 240 000 salariés. Par conséquent, elle lui demande de revenir sur cette décision en cohérence avec la politique de relance du logement récemment annoncée par le Gouvernement.

Texte de la réponse

Les négociations entre action logement et l’État ont abouti, le 2 décembre 2014, à la signature de la convention quinquennale portant sur les emplois des fonds issus de la participation des employeurs à l’effort de construction (PEEC), pour la période 2015-2019, publiée au Journal officiel du 19 décembre. Cette convention marque le retour à la contractualisation sur l’utilisation des fonds issus de la participation des employeurs à l’effort de construction. Par cette convention, l’État et action logement se sont engagés à accompagner le parcours résidentiel et professionnel des salariés par la délivrance de prêts accession ou encore des aides à la mobilité. En outre, elle confirme le rôle primordial joué par action logement dans le financement du logement social et du logement intermédiaire, avec un total de financements de 6,8 milliards d’euros d’ici 2019, soit 600 000 logements sur 5 ans. Action logement interviendra sous forme de prêts à taux réduits ouverts à tous les types d’opérateurs du logement social ainsi que dans le cadre du nouveau programme de rénovation urbaine. Par ailleurs, action logement s’est engagé à mettre en place un nouveau dispositif de sécurisation locative destiné à remplacer la garantie des risques locatifs (GRL), d’ici le 1er janvier 2016, afin de faciliter la mobilité et l’accès au logement, en priorité pour les jeunes salariés et les ménages en situation de précarité au regard de la nature de leur contrat de travail au moment de la recherche d’un logement. Enfin, la convention reprend les termes de l’accord du 15 juillet dernier concernant la contribution d’action logement aux politiques nationales. Le montant de cette contribution sera de 1 milliard d’euros en 2016, 900 millions en 2017, 700 millions en 2018, et 500 millions en 2019 pour tenir compte du pacte de responsabilité et de solidarité qui va bénéficier directement et rapidement aux entreprises et à leurs salariés. Sur la période 2015 2019, la majeure partie des prélèvements nationaux sera versée à l’Agence nationale de rénovation urbaine (850 millions d’euros par an sur 2015-2017, puis 700 millions en 2018 et 500 millions en 2019). La participation d’action logement aux politiques nationales est ainsi très majoritairement dédiée au financement de dépenses d’investissement dans le logement.

 

    Sujet
    Votre message

    Député & conseiller départemental de Haute-Savoie

    Permanence parlementaire

    7 place de la Libération BP59
    74100 Annemasse
    Tél. +33 (0)4.50.80.35.02
    depute@virginiedubymuller.fr
    Du Lundi au Vendredi de 9h30-12h et 13h30-17h30

    Contact Paris

    126 rue de l’Université
    75007 PARIS
    Tél. 01.40.63.72.32
    virginie.duby-muller@assemblee-nationale.fr